Planification

L'instinct BASIC, votre soleil en un clin d'oeil

Planifier un système BASIC est simple. Il faut d'abord répondre à une question: quelle proportion de l'eau chaude sanitaire veut-on chauffer par l'énergie solaire? 30%, 40% ou 60%? Cette interrogation levée, on détermine le nombre de capteurs nécessaires selon l'orientation de la maison, l'inclinaison et la surface de la toiture. Puis on fixe la capacité du chauffe-eau.

Pour un taux de couverture solaire de 30 à 40%.  Avec des capteurs sans vitrage inclinés à 15° et bien orientés, il faut compter 1 à 1.5 mètre carré de capteurs par personne et un volume de stockage de 40 à 50 litres par mètre carré de capteurs.

Pour une famille de quatre personnes:

  • 4 à 6 mètres carrés de capteurs
  • Un chauffe-eau d'une contenance de 200 à 300 litres.

Pour un taux de couverture de 50 à 60%. Avec des capteurs vitrés, inclinés à 45° et bien orientés,  la surface nécessaire se situe entre 1 et 1.5 mètre carré de capteurs par personne. Quant au chauffe-eau, sa capacité de stockage devrait atteindre 80 à 100 litres par mètre carré de capteurs.

Pour une famille de quatre personnes:

  • 4 à 6 mètres carrés de capteurs
  • Un chauffe-eau de 400 à 600 litres.

La rentabilité en point de mire

J'investis dans le solaire !

L’énergie solaire est une ressource locale, renouvelable et abondante. Son prix n'est pas lié à celui des combustibles fossiles. Comme elle diminue notre dépendance vis-à-vis de ce type d’énergie primaire, elle améliore notre autonomie énergétique. Elle offre en outre une solution simple pour réduire les émissions de CO2 et la pollution liée à la combustion du mazout et du gaz.

Une part importante des investissements  (déduction faite d’éventuelles subventions) peut être déduite des impôts.

Au prix actuel de l’énergie, une installation solaire thermique est proche de la rentabilité. Avec la hausse très probable du prix du pétrole et du gaz naturel, sa durée d’amortissement sera nettement inférieure à sa longévité.

Une autre approche consiste à comparer un placement à la banque avec un investissement dans une installation solaire. Le placement à la banque, en bons de caisse à huit ans, rapporte environ 1%.

Une installation solaire de 5 mètres carré de production d'eau chaude pour une famille de 4 personnes représente un investissement brut de 12'000 CHF, pose comprise. Si on déduit les moins-values (couverture 600 CHF et installation conventionnelle 3'000 CHF) et les subventions (1'500 CHF) l'investissement net s'élève à 6'900 CHF. Cette installation permet de produire 2'600 kWh d'eau chaude par année. Cela correspond à une économie de mazout de 306 litres par an. Ce montant représente donc un rendement sur l'investissement de 4.4%,  soit quatre fois plus que le placement bancaire !